Forum de Mythall
LE JEU

Forum de Mythall


 
AccueilPortailS'enregistrerGalerieConnexion

Partagez | 
 

 Marcus Blackrose

Aller en bas 
AuteurMessage
Etienne
Caporale
avatar

Masculin Nombre de messages : 772
Age : 28
Nom du personnage : Beltaine Silversword
Race : Aasimar
Classe : Paladin de Sunie
Date d'inscription : 16/05/2010

Feuille de personnage
Nom du personnage: Nighto Blackrose
Points de vie généralisés:
11/11  (11/11)
Points de magie:
13/13  (13/13)

MessageSujet: Marcus Blackrose   Mar 16 Avr 2013, 01:37

Un étranger s'assit au bord du feu dans le village. C'était lui. Il vit que plusieurs personnes étaient présentes et se contaient quelques histoires. Les gens, qui ne le connaissaient pas, lui demandèrent qui il était. Il répondit pas tout de suite... L'étranger regarda les flammes danser dans le pot-au-feu, perdu dans ses pensées.

L'homme qui contait l'histoire la termina. Les autres éclatèrent de rire. L'étranger esquisça un sourire.

- Vous avez de bien belles histoires, messieurs.

Les hommes se turent.

- Si vous voulez bien l'entendre , je vais raconter la mienne.

Le silence régnait.

- Mon histoire est simple et n'est pas remplie de grandes batailles ou de grandes conquêtes. Il n'y a pas de grands dragons dévoreurs de femmes cracheurs de feu ou d'acide. Il n'y a pas non plus de grands rois déchus voulant conquérir le monde en quête de pouvoir. Pas de guerres avec des orques sanguinaires, pas de mort-vivants venant d'outre-tombe.

Il n'y a qu'une grande histoire de jalousie entre familles de nobles.

Ma mère m'a nommé Marcus, mon père m'a donné son titre, Blackrose. Je suis le plus vieux de la dernière génération des Blackroses, dernière génération comptant 6 individus, deux garçons et quatre filles. Ma famille n'était pas établie ici, donc moi non plus. Quelques centaines lieues d'ici, je ne sais pas dans quelle direction, se trouve le pays de Thay, mon pays d'origine. L'accent y est plus prononcé qu'ici, je dois dire, mais je n'ai jamais attrapé cet accent, puisqu'à quinze ans, j'étais déjà loin de mon premier foyer.

Ma jeune vie de noble était une des plus typiques. À sept ans, j'étudiais avec ma mère qui m'apprennait la lecture et l'écriture. À neuf ans, mon père m'apprenait déjà quelques stratèges militaires. À dix ans, je commençais l'équitation. Pendant ce temps, mon oncle Thidius m'apprenait l'art de combattre et la philosophie. Ma famille était riche et j'étais fier de porter le nom de Blackrose.

Cependant, les relations tenues par ma famille avec les autres familles de nobles n'étaient pas très saines. Assassinats, complots politiques, tentatives d'empoisonnement, vous pouvez les nommer. Ma famille possédait tout ce qu'un roi voudrait avoir : pouvoir, terres abondantes, servants et servantes, gardes, etc. Tout cela créait de la friction entre les partis. Malgré les précautions de sécurité, les Blackroses ne sont plus qu'un souvenir.

L'étranger nommé Marcus s'arrêta. Il regarda son auditoire. Les hommes l'écoutèrent. Ce n'était pas une histoire amusante ou encore des ragots, mais cela les accrochaient. Son regard se détourna vers le feu encore une fois, perdus encore dans ses pensées.

- Et après ? , lança le plus barbu, brisant ainsi l'attente et le silence.

- Il y a près de six ans de cela que j'ai été obligé de quitter le foyer. Mon père était parti en quête personnel à l'étranger dans un pays dont le nom m'échappe encore. Ce matin-là, ma mère avait rouspetté à mon oncle Thidius de nous laisser la journée libre, histoire de changer les idées après les séances de philosophie et de combat. Elle nous chassa ensuite dehors afin qu'on puisse profiter de la journée. En cette soirée d'automne, moi, mes frères et mes soeurs étaient partis nous amuser dans le champ comme tout bonhomme de cet âge. J'avais quinze ans, il faisait un peu plus chaud que ce temps de l'année et il n'y avait pas un nuage dans le ciel: la journée idéale pour être dehors. Il était tard et mon frère était parti un peu trop loin du champ de jeu, alors nous l'avions chercher afin qu'on puisse revenir à la maison.

Après avoir retrouvé ma jeune soeur Dae, qui s'était ma foi fort bien cachée, nous sommes retournés vers la maison. Il était bien tard, le soleil était déjà couché depuis quelques cadrans de compas. Cependant, en revenant vers le manoir, une lueur de soleil perçait au-dessus des arbres.

Le manoir était en feu.

Nous avons courus jusqu'en lisière de la forêt qui arborait le manoir. Des flammes gigantesques émergeaient de notre manoir. Il était possible de voir des silhouettes près de la maison mais aucun d'elle nous étaient familières. Ce que nous ne savions pas encore, c'était que les autres familles nobles s'étaient ralliées afin de finir cette guerre une fois pour toutes. J'avais crié comme un enragé. Il fallait que j'aille sauvé Mère, Père et Oncle Thidius. J'ai essayé de courir, cependant mon jeune frère Hector m'a empêché de faire un pas de plus. Je me suis débattu de toutes mes forces, rien à faire. Il était déjà trop tard.

Nous sommes retournés dans la forêt afin de nous ressaisir. Nous nous sommes assis sur quelques rochers et troncs d'arbres secs et nous avons rien dit. Dae commença alors à pleurer. Ma jeune soeur, Illianna, consola mon jeune frère. Nous étions tous sidérés par les événements. Quelques instants plus tard, on a entendu quelques pas venant en notre direction. Ils étaient à notre recherche. Nous nous sommes donc séparer, nous promettant à chacun de se retrouver un jour. Les Blackroses n'étaient plus.

Une larme coula sur la joue du Blackrose. Ces souvenirs étaient encore très frais à sa mémoire.

- J'ai eu de la difficulté à me retrouver en dehors de l'endroit du manoir. La nourriture commençait à manquer et je m'était dit que je tiendrais pas longtemps ainsi. Quelques jours plus tard, j'arriva à une ferme, non loin d'une route. Les habitants ont bien été gentils pour m'accueillir pour quelques jours.

C'est ainsi qu'après ces quelques jours, je me suis dirigé vers la capital de la région. Je n'avais pas un sou, mais le cultivateur était bienveillant avec moi et après tout, il fallait bien qu'il aille vendre ses dernières récoltes avant l'hiver. Je l'ai aidé à la vente de ses produits, qui m'a fois me semblait infâmes. Nous nous étions abrité à l'auberge locale, où la nourriture, contrairement celle que j'avais ingéré dans le bois, me semblait merveilleuse.

En seulement deux jours, le cultivateur avait vendu toutes ses récoltes qu'il avait apporté avec lui et il devait retourner à son foyer. C'est ainsi que j'ai commencé à connaître la valeur de l'argent : par le travail. Quelques emplois miteux m'ont permis à récolter assez d'argent pour survivre et manger à ma faim, mais pas assez pour m'abriter. La nuit tombée, je dormais dans un coin où les pauvres s'abritaient avec ce qu'ils avaient avec eux. J'ai rencontré quelques connaissances, et des connaissances de connaissances, jusqu'à connaître Asmareth.

Asmareth était un prêtre d'Heaum, dieu représenté en majorité dans la ville hôte. Je l'ai connu par le biais d'un de mes collègues sans-abris me l'avait présenté. L'homme était l'ami des sans-abris. L'Elfe apportait nourriture et boisson quelques fois, sinon plus. C'est alors que j'ai commencé à lui parler, lui raconter mon histoire, et ainsi me lier d'amitié avec lui. Nous parlions de politique, philosophie et il commença à me parler d'Heaum.

C'est ainsi que j'ai trouvé un bon ami et que je me suis retrouvé au temple de Heaum. J'ai commencé à lire les livres, étudier les livres et ainsi gagner une meilleure connaissance de mon entourage. Asmareth me donnait quelques leçons privées de philosophie, que j'appréciais grandement. Tout ce que je savais, c'est qu'il était plus âgé d'une centaine d'années que moi et que j'avais encore à apprendre.

Ils m'ont surnommé "Nighto le Vaillant". À quelle fin, cela m'est encore inconnu.

Le jour du pèlerinage est lentement arrivé. Il fallait que je laisse mon âme à Heaum pour qu'il me protège durant mon périple. Je me suis dirigé vers la capitale de Thay afin de compléter mon pèlerinage. Et me voilà ainsi, en train de discuter de mon histoire. Je n'ai aucune idée de comment je suis arrivé ici, sinon que je marchais vers la capitale.

Marcus arrêta quelques secondes afin de se désaltérer grâce à sa gourde. Puis il continua :

- Après quelques heures de désorientation dans le forêt, je suis arrivé à l'auberge des Vaudois. Sans le savoir, j'étais entré dans le point central des lieues à la ronde. Cette soirée-là, j'ai fait connaissance avec une certaine Molokh. Cette femme est sympathique, joyeuse et surtout spontanée. Elle a un caractère explosif et à faire voir de toutes les couleurs. Elle m'offrit quelques verres d'hydromel et j'ai commencé à discuter de tout et de rien. Une petite pause dans mon pèlerinage n'était pas de refus. C'est ainsi que mon histoire dans le mythallar commença...

Il prit une autre gorgée de sa gourde d'eau. Il regarda le ciel.

- Je suis resté quelques jours avant de reprendre la route de mon pèlerinage. Mes provisions étaient complètes, c'était un jour nouveau qui se levait. Je suis parti tôt le matin. J'ai marché quelques cadrans solaires dans une direction, puis quelques autres dans une autre. Après une grande marche d'une journée, je suis arrivé... à la taverne des Vaudois.

J'étais stupéfait. Pourquoi aurais-je pu marcher toute une journée pour ensuite revenir au point de départ, par quelle magie ? Cette réponse m'est encore inconnue. J'ai donc pris congé pour cette journée et je suis retourné discuter avec l'aubergiste Molokh. C'est à ce moment-là que j'ai compris pourquoi je suis revenu au point de départ : je me suis fait prendre, comme tous les habitants que j'ai vu, dans une sorte de magie qu'on appelle mythallar. Une sorte de globe de verre qui vous empêche de sortir d'un endroit.

J'étais donc pris là, dans cette taverne et dans cette forêt qui me réservait encore bien des surprises. Et cette soirée-là, quelle surprise que j'ai eu !

Alors que je m'apprêtais à ingurgiter la cinquième pinte d'hydromel, un homme à la taille gigantesque fit son apparition dans le cadre de la porte. Masse à la main, il traversa la porte. Moi, étant assez réchauffer pour la soirée, décida d'aller me détendre près du feu à l'extérieur. Et c'est là que l'homme a parlé.

Je me rappellerai toujours des paroles que cet homme a prononcé. Elles me sont tombés dans les oreilles comme de la douce musique d'un ménestrel. Il a dit à ce moment-là : "Cher frère, tu ne prévoyais pas partir lorsque ton petit frère arrivait? Voyons, retourne t'asseoir, nous avons une nuit chargée devant nous."

C'était ces paroles et c'était mon jeune frère, Hector.

Près de six ans après la tragédie qui s'est abattue sur les Blackroses, me voilà devant ce qui m'était le plus cher au monde : ma famille. Derrière lui se trouvait deux jeunes femmes : je les ai reconnues du premier regard. C'était Illianna et Aliel, mes deux soeurs. Elles avaient toujours la même personnalité joviale, et Aliel avait toujours le même caractère enflammé.

Mon frère était prêtre de Gond, ma soeur avait suivie les conseils de Mère et avait suivie la branche profane de la magie. Elle était devenue magicienne. Quand à Illianna, grâce à ses contes qui réussissait toujours à rassurer ma soeur Dae, elle était devenue ménestrel. Nous avons tous choisis un destin différent, mais qui nous unissait à la fois.

Nous nous sommes installés à l'intérieur de l'auberge pour continuer à discuter et célébrer nos retrouvailles. L'ambiance fut chargée d'émotions. La soirée a été pimentée quelque peu grâce au tempérament de ma soeur et celle de Molokh. Quelques vieilles querelles ont éclatées également lors de cette soirée. Cela a fait du bien de revoir ma famille, saine et sauve.

[...] La suite se passe au mythallar.
Revenir en haut Aller en bas
 
Marcus Blackrose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» grand ménage ( pv : Marcus Flint)
» Marcus Flint [validée]
» Marcus parle des victimes qu'il doit affronter à la ECW !
» Marcus parle de Alpha et un peu de ses adversaires.
» Z! True Long Island Story #1 [Marcus Cor Von]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Mythall :: Section Jeu de rôle :: Histoire de vos personnages-
Sauter vers: